EN

Les professionnels de laboratoire médical au Canada demandent avec insistance aux chefs des partis f

 
avril 29, 2011

La semaine nationale de laboratoire médical souligne le besoin d’investissements vitaux

OTTAWA, le 28 avril 2011 – La Société canadienne de science de laboratoire médical (SCSLM) demande aux chefs des partis fédéraux de faire des soins de santé une de leurs grandes priorités durant la campagne électorale. Cette semaine, les professionnels de laboratoire médical du Canada célèbrent la semaine nationale de laboratoire médical, qui vise à informer le public au sujet du rôle important que jouent les examens en laboratoire dans la santé et le bien-être des Canadiens et des Canadiennes.

« Depuis 1985, la SCSLM parraine cette semaine spéciale, qui met en vedette le rôle absolument essentiel que jouent les professionnels de laboratoire médical dans le système de santé canadien, a déclaré la présidente de la SCSLM, Goldie Fagan. En fait, jusqu’à 85 % des décisions au sujet du diagnostic et du traitement sont basées sur les résultats des examens en laboratoire. »

Dans le cadre de la campagne électorale fédérale, la SCSLM incite les chefs des partis fédéraux à faire des investissements essentiels pour les professionnels de laboratoire médical et le système de santé canadien, une de leurs grandes priorités.

« Les professionnels de laboratoire médical constituent le troisième groupe de professionnels en santé le plus important au Canada, a déclaré la directrice générale de la SCSLM, Christine Nielsen. Il faut sans tarder faire des investissements durables et à long terme dans la profession de laboratoire médical. »

Au Canada, nous connaissons une grave pénurie de technologistes de laboratoire médical. En fait, près de la moitié de ces technologistes prendront leur retraite au cours des dix prochaines années. Pour remédier au problème, il faut des investissements cruciaux dans les domaines de la formation clinique, l’intégration de professionnels de soins de santé qui ont fait leurs études à l’étranger et des initiatives de qualité de la vie au travail.

Ces points ont été définis dans le plan d’action que proposait le Cadre de planification concertée des ressources humaines de la santé à l’échelle pancanadienne, élaboré en 2005 par le Comité consultatif fédéral-provincial-territorial sur la prestation des soins de santé et les ressources humaines.

Dans le cadre des élections, il est devenu manifeste que la question des soins de santé est une priorité pour les Canadiens. Un sondage public sur les élections montre que les soins de santé continuent d’être la plus grande préoccupation des électeurs canadiens.

« Il est temps que le gouvernement du Canada écoute les Canadiens et les Canadiennes, a ajouté Mme Fagan. Notre gouvernement doit maintenant exercer un leadership dynamique pour assurer l’intégrité du système de santé canadien. »

La semaine nationale de laboratoire médical se déroule du 24 au 30 avril 2011, sous le thème Vous savez, parce que nous sommes ici. Elle met l’accent sur le caractère essentiel des résultats de laboratoire pour le diagnostic et le traitement des patients.

Dans le cadre de cette semaine spéciale, la SCSLM a mené une campagne nationale de sensibilisation du public, Faut savoir, et a produit un message publicitaire de 30 secondes qui met l’accent sur le lien important entre le professionnel de laboratoire et le patient. Pour de plus amples renseignements et pour visionner le message publicitaire, nous incitons les Canadiens à aller au site www.fautsavoir.ca.

-30-

La Société canadienne de science de laboratoire médical (SCSLM) est l’organisme national de certification des technologistes et des adjoints de laboratoire médical et elle est l’association professionnelle nationale des professionnels de laboratoire médical au Canada. Incorporée en 1937, la SCSLM compte plus de 14 000 membres.

Pour de plus amples renseignements ou pour fixer une entrevue, veuillez contacter :
Alana Fontaine
613-233-8906 (bureau)
613-299-4017 (cellulaire)

 

© 2019 - CSMLS-SCSLM